Depuis le printemps 2015, le répertoire de musique de chambre avec des instruments historiques des XVIIIe et XIXe siècles fait partie certains jours de notre programme de concerts. La construction, la tension des cordes en boyau et surtout l’accordage utilisé, un peu plus grave (A = 430 Hz), correspondent à l’époque du classicisme viennois (environ 1780-1825). Des cordes en boyau combinées à un archet historiquement correct et un jeu historique donnent un son chaleureux très caractéristique. Les tons sont plus moelleux et « bas, mais d’une douceur épicée » ¹, même s’ils sont un peu plus bas que ceux produits par des cordes modernes en plastique ou en acier.

Deux des instruments proviennent de l’une des plus importantes dynasties viennoises de luthiers au XVIIIe siècle, la famille Stadlmann. Un violon fabriqué par Johannes Ulrich Eberle enrichit le quatuor à cordes. Eberle est l’une des principales personnalités parmi les luthiers de Prague au baroque tardif. L’alto qui complète le quatuor date du XIXe siècle et fut fabriqué en Allemagne du Sud.

Grâce à une approche de cette époque avec des instruments les plus authentiques possibles et une réflexion sur la manière d’interpréter ces œuvres, nous permettons à nos clients de vivre les compositions de l’époque de Haydn, Mozart, Beethoven et Schubert avec une sonorité captivante.

¹ Nikolaus Harnoncourt: Le Discours musical. Vienne 1982, p. 186
  • Luís Morais
    Violon, Michael Ignaz Stadlmann, Vienne 1783
  • Amarilio Ramalho
    Violon, Michael Ignaz Stadlmann, Vienne 1783
  • Michael Trabesinger
    Alto, anonyme, Allemagne du Sud, XIXe siècle
  • Günter Schagerl
    Violoncelle, Johann Joseph Stadlmann, Vienne 1754
  • historische instrumente